Hodler // Parallélisme

L'étonnement du peintre devant l'ordre de la nature et la transformation résolue d'une émotion en un système d'images puissant et sublime.

 

 

Titelinformation

Publié sous la diréction Laurence Madeline. Contributions par Oskar Bätschmann, Claudia Blümle, Laurence Madeline et Paul Müller

1ère edition

, 2018

Texte en français

Broché

192 pages, 155 illustrations en couleur

22 x 27 cm

ISBN 978-3-85881-811-9

En collaboration avec le Musée de l'art et d'histoire, Genève, et le Musée des Beaux-Arts de Berne

Inhalt

À l’occasion du centenaire de la mort de Ferdinand Hodler en 1918, les villes de sa naissance (Berne) et de sa ville de décès, Genève, ont décidé de s’unir pour lui rendre hommage et présenter une exposition qui entend illustrer le « parallélisme », la théorie aussi simple, limpide et efficace qui définit sa peinture. C’est en 1897, lors d’une conférence prononcée à Fribourg, que le peintre livre l’expérience qu’il a de la nature et du monde, organisés selon de grandes lignes parallèles. Il s’agit d’une expérience visuelle et sensorielle qui nourrit ses compositions : Hodler voit des lignes parallèles dans les montagnes, les nuages, les forêts, les femmes, les hommes, les groupes de personnages… et c’est ainsi qu’il les représente. Percevant ce grand ordonnancement du monde, il le radicalise, le systématise et construit ses tableaux en autant de macrocosmes équilibrés et harmonieux. Il étend ce jeu des parallèles entre ses œuvres qui se répondent et se complètent et fait jouer le parallélisme entre les sentiments exprimés, à travers ses tableaux, par la nature et par les figures humaines. L’exposition et son catalogue suivent l’émerveillement du peintre devant l’ordre de la nature, et suivent, au fil des œuvres la transformation résolue d’une sensation en un système pictural puissant et sublime.

Publié lors des expositions au Musée Rath à Genève et au Musée des Beaux-Arts de Berne en printemps et l'été 2018.

 

Deutsche Ausgabe

 

Autoren & Herausgeber

Oskar Bätschmann

 (*1943, Luzern), Kunsthistoriker und emeritierter Professor für Kunstgeschichte. Seit 2009 Professorial Fellow am Schweizerischen Institut für Kunstwissenschaft SIK-ISEA. Studium der Kunstgeschichte und Germanistik in Florenz und Zürich. 1991–2009 Ordinarius für Neuere Kunstgeschichte an der Universität Bern. Mit Paul Müller Projektleiter des Catalogue raisonné Ferdinand Hodler.

Claudia Blümle

, seit 2014 Professorin für Geschichte und Theorie der Form am Institut für Kunst- und Bildungsgeschichte der Humbolt-Universität zu Berlin.

Laurence Madeline

, Chefkuratorin des Kulturerbes 2018. Kuratorin zahlreicher Ausstellungen, u.a. Picasso 1932 (Paris, 2017), J'aime les panoramas (Genf und Marseille 2015) und Courbet und die Schweizer Jahre (Genf, 2014)

Paul Müller

 (*1951, Luzern), seit 1981 am Schweizerischen Institut für Kunstwissenschaft SIK-ISEA. 1973–1979 Studium der Kunstgeschichte, der Klassischen Archäologie und der Ethnologie an der Universität Basel. 1984–1995 freier Mitarbeiter der Liechtensteinischen Staatlichen Kunstsammlung, Vaduz. Seit 2000 gemeinsam mit Oskar Bätschmann Projektleiter des Catalogue raisonné Ferdinand Hodler.