Henry Brandt

Henry Brandt

Cinéma et photographie

La première monographie d’un pionnier du « nouveau cinéma suisse »

 

  • November 2021   approx. CHF 59.00 | eur 58.00

 

Title Information

Sous la dir. de Pierre-Emmanuel Jaques et Olivier Lugon

1ère édition

, 2021

Textes en français

Broché

env. 336 pages, env. 62 illustrations couleur et 188 noir et blanc

19.5 x 26.5 cm

ISBN 978-3-03942-049-0

Content

Henry Brandt (1921-1998) fut une figure légendaire du cinéma suisse d’après-guerre, photographe et pionnier du « nouveau cinéma suisse ». Son deuxième film, le documentaire ethnographique Les Nomades du soleil, tourné en 1953-1954 sur un peuple nomade du Niger, lui valut déjà une renommée internationale. Dix ans plus tard, à l’occasion de l’exposition nationale Expo 64 à Lausanne, Brandt marqua la mémoire de toute une génération : ses cinq courts-métrages La Suisse s’interroge sur la société d’abondance suisse, sous une forme jusqu’alors inédite, lanceront alors un cinéma suisse romand sociologiquement aiguisé qui donnera plus tard naissance aux chefs-d’œuvre d’Alain Tanner et de Claude Goretta.

Cette première monographie de Henry Brandt couvre l’ensemble de l’œuvre de ce cinéaste polyvalent, qui comprend de nombreux documentaires, reportages photographiques et productions télévisées. Des spécialistes du cinéma, de la photographie et de l’ethnographie analysent le travail de Henry Brandt et donnent à voir comment il tente d’associer description du local et exploration du lointain. Les œuvres de commande et ses propres productions indépendantes sont autant de témoignages critiques des inégalités dans le monde et sont donc aujourd’hui plus pertinentes que jamais.

 

Contributions de Christophe Brandt, Faye Corthésy, Roland Cosandey, Caroline Fournier, Pierre- Emmanuel Jaques, Aude Joseph, Olivier Lugon, Grégoire Mayor et al.

 

Pierre-Emmanuel Jaques est chargé de cours à l’Université de Lausanne, où il mène des recherches sur l’histoire du cinéma, notamment en Suisse, dans le cadre d’un projet entre l’université et la Cinémathèque suisse.

 

Olivier Lugon est historien de la photographie, professeur à l’Université de Lausanne et codirecteur de la revue Transbordeur : photographie, histoire, société.

 

--

 

Henry Brandt (1921–1998) was a legendary figure in Swiss postwar filmmaking, a photographer and a pioneer of the “nouveau cinéma suisse.” His second film Les Nomades du soleil, an ethnographic documentary shot in 1953–54 about a nomadic people in Niger, earned him international renown. At the 1964 Swiss national exhibition Expo 64 in Lausanne, Brandt left his mark on the memory of an entire generation: his five short films La Suisse s’interroge questioned the countries affluent Swiss society in a hitherto unknown form and were the initial spark for the sociologically incisive filmmaking in francophone Switzerland that later gave rise to masterpieces by Alain Tanner and Claude Goretta.

This first monograph on Henry Brandt spans the entire oeuvre of this versatile cinematographer, which includes numerous documentaries, photo reportages, and TV productions. The essays investigate Brandt’s works and provide insights into his efforts to combine the description of the local with the exploration of the distant. The book highlights that Henry Brandt’s commissioned work as well as his own independent productions are critical testimonies to global inequality and thus more relevant today than ever.

 

Essays by Christophe Brandt, Faye Corthésy, Roland Cosandey, Caroline Fournier, Pierre-Emmanuel Jaques, Aude Joseph, Olivier Lugon, and Grégoire Mayor.

 

Pierre-Emmanuel Jaques is a lecturer at the University of Lausanne, where he is researching film history, particularly in Switzerland, as part of a joint research project with the Lausanne-based Cinémathèque Suisse.

 

Olivier Lugon is a historian of photography, a professor at the University of Lausanne, and co-editor of the journal Transbordeur: photographie, histoire, société.

 

 

Authors & Editors